Daniel Foucard
© Emma Larsenn

Daniel
Foucard

« Le paysage littéraire peut se résumer à une affaire d’allure automobile. Il y a les écrivains qui pratiquent une conduite autoroutière, à allure régulière et constante : linéarité du récit, événements prévisibles, narration étirée ; et ceux qui optent pour la conduite urbaine, heurtée : suite de nombreux croisements, d’accélérations et ralentissements, poussant à densifier sens et fonction sur un plus petit territoire. La conduite cyberpilotée n’y changera rien : d’un côté on déroule, de l’autre on déplie. »

Né à Paris en 1961, Daniel Foucard a d’abord publié dans les revues l’IMBRIAQUE, NIOQUES et PERPENDICULAIRE.

Il est l’auteur d’une dizaine de romans pour lesquels il invente à chaque fois une forme nouvelle :

  • Peuplements, Al Dante, 2000,
  • Container (traité de remplissage), Sens & Tonka, 2001,
  • Novo, Al Dante / Léo Scheer, 2003,
  • Cold, coll. Laureli, Léo Scheer, 2006,
  • Civil, coll.Laureli, Léo Scheer, 2008,
  • Casse, coll. Laureli, Léo Scheer, 2010,
  • Bill, éditions inculte, 2011,
  • Nudism, coll. Laureli, éditions inculte, 2013,
  • Sexes, éditions inculte, 2014,
  • Seule, éditions inculte, 2018, qui a été adapté au théâtre par Myriam Merzouki.

 
Loin du récit psychologique, ses livres abordent des questions de société et s’interrogent sur l’évolution des idéologies.

Daniel Foucard écrit également pour des revues. Il travaille en collaboration avec de nombreux artistes contemporains. Il réalise des performances, des lectures ou anti-lectures.

Route Panoramique

13.09.2015

Odyssée