Joy Sorman
© Renaud Monfourny

Joy
Sorman

Après avoir enseigné la philosophie, Joy Sorman se consacre à la littérature et publie en 2005 son premier roman, Boys, boys, boys, pour lequel elle reçoit le prix de Flore.

Depuis, elle a publié de nombreux ouvrages :

  • Du bruit, éditions Gallimard, 2007
  • 14 Femmes, pour un féminisme pragmatique, en coll. avec Gaëlle Bantegnie, Yamina Benahmed Daho et Stéphanie Vincent, 2007, Gallimard
  • Gros Œuvre, éditions Gallimard, 2009
  • Parce que ça nous plaît : L’invention de la jeunesse, avec François Bégaudeau, éditions Larousse, collection « Philosopher », 2010
  • Pas de pitié pour les baskets (illustré par Olivier Tallec), éditions Hélium, 2010.
  • L’Inhabitable avec Éric Lapierre, éditions Alternatives, collection « Mémoires urbaines », 2011
  • Paris Gare du Nord, éditions Gallimard, coll. « L’Arbalète », 2011,
  • Comme une bête, éditions Gallimard, coll. Blanche, 2012,
  • Lit national avec Frédéric Lecloux, éditions Le bec en l’air, 2013,
  • La Peau de l’ours, éditions Gallimard, coll. Blanche, 2014,
  • L’Inhabitable, éditions Gallimard, coll. « L’Arbalète », 2016
  • Sciences de la vie, éditions du Seuil, coll. « Cadre rouge », 2017
  • À la folie, éditions Flammarion, 2021
  • Seyvos avec Maylis de Kerangal, éditions Inculte, 2022, 118 pages