Philippe Vasset
© Madeleine Decaux

Philippe
Vasset

Né en 1972, Philippe Vasset a fait des études de géographie et de philosophie. Il est journaliste et écrivain.

Dans Un livre blanc (2007), il explore les zones laissées en blanc sur la carte de la région parisienne, inventant une nouvelle forme de littérature géographique. Dans Journal intime d’un marchand de canons (2009) et Journal intime d’une prédatrice (2010), il mêle la fiction et l’enquête pour décrire des domaines incontrôlés de l’économie mondialisée : le trafic d’armes ou les manœuvres en cours aujourd’hui autour du Pôle Nord.

Le héros de La Conjuration (2013) entraîne ses disciples et le lecteur dans des zones non balisées de la métropole parisienne, définissant ainsi son projet : “J’ai créé une secte. C’était, au départ, une entreprise purement commerciale. Jusqu’à ce que j’y prenne goût : fonder une religion est la dernière œuvre possible.”

Pensionnaire de l’Académie de France à Rome (Villa Médicis), Philippe Vasset y écrit La Légende (2016)Le narrateur est fonctionnaire au Vatican, fabrique des saints, et organise leurs cultes.

Une vie en l’air (2018) raconte sa passion d’adolescent pour la voie d’essai de l’Aérotrain d’Orléans, ce ruban de béton de 18 km qui traverse la Beauce. Cette « ruine du futur », perchoir à 10 m de haut, lui a servi pendant des années de poste d’observation et de rêverie. Elle est sans doute à l’origine de son intérêt pour les zones en marge.

Récit autobiographique, Une vie en l’air est une réflexion sur la hantise, le pouvoir des lieux, et la capacité de l’écriture à ressaisir une expérience fondatrice.