Rachel Simonin
© D.R.

Rachel
Simonin

Rachel Simonin est née le 25 juin 1991 en France. Elle a commencé ses études artistiques à l’École des Beaux-Arts de Rouen. Elle s’installe à Bruxelles en 2010 où elle entreprend un cursus à l’École nationale supérieure d’arts visuels de La Cambre. Suite à un bachelor en Espace urbain (Art dans l’Espace Public) avec option son et print-making, elle monte un atelier de gravure et y travaille quatre années tout en s’impliquant dans un collectif de performance porté par David Zagari et en se professionnalisant en tant qu’éclairagiste. Elle développe en parallèle un travail d’écriture, décidant de se spécialiser dans l’écriture pour l’installation/performance et le théâtre. 

Elle effectue ensuite un master en écriture théâtrale à l’INSAS (Institut National Supérieur des Arts du Spectacle), de 2016 à 2018. Aujourd’hui, elle participe à des micros-ouverts, écrit dans le cadre de petites revues, pour de l’installation-performance et pour le théâtre.

En dehors de ses textes écrits pour la lecture ou dans le cadre de rassemblements autour de la poésie sonore, elle a jusqu’ici écrit deux pièces de théâtre: “Octobre, ma fortune” (À paraitre aux Éditions Lansman), “Trois pour cent sauvages”, ainsi qu’une nouvelle appelée “Dédale” (Éditions Papier-Machine). 

Écrivaine et artiste visuelle, Rachel Simonin fait des lectures publiques, des performances, publie dans des revues et participe à des expositions.