Sophie Divry
© Brigitte Bouchard

Sophie
Divry

Après des études de sciences politiques et de journalisme, Sophie Divry, née en 1979, a travaillé à la rédaction du mensuel La Décroissance.

En 2010, La Cote 400, son premier livre, raconte avec beaucoup d’humour la vie étriquée d’une bibliothécaire aigrie et convaincue d’être victime d’injustices.

En 2013,  Journal d’un recommencement s’interroge sur les rituels qui réunissent les chrétiens tous les dimanches.

En 2014, La Condition pavillonnaire, transposition de Madame Bovary dans le monde contemporain, est très remarqué par la critique et reçoit la mention spéciale du prix Wepler.

En 2015, Sophie Divry surprend avec Le Diable sortit de la salle de bain. Après un début réaliste décrivant les difficultés de vie d’une jeune chômeuse, Sophie Divry y donne ensuite libre cours à sa fantaisie. Le livre a reçu le prix Trop Virilo qui “récompense la plus belle poussée de testostérone (littéraire) parue dans l’année”.

Ces trois derniers romans sont publiés aux Éditions Noir sur Blanc, dans la collection «Notabilia».

Après sa résidence à la Villa La Brugère Sophie Divry publiera

  • Rouvrir le roman, essai, Lausanne, Suisse, Éditions Noir sur Blanc, coll. « Notabilia » en 2017
  • Trois fois la fin du monde, Lausanne, Éditions Noir sur Blanc, coll. « Notabilia », 2018.

 
Sophie Divry est également chroniqueuse dans l’émission « Des papous dans la tête » sur France Culture.