Résidence

Laure Gauthier

23.08.2020 - 06.09.2020

Le travail de Laure Gauthier vise à dépasser l’opposition entre poésie sans sujet et poésie lyrique, opposition qui a marqué et marque encore le paysage poétique.

En 2018, elle a commencé un projet de livre poétique qui s’appelle les voix serpentes. Sa première partie, “le serpent b” est la réécriture d’un conte chinois, Le serpent blanc. Le deuxième volet, “melusine reloaded, reprend l’histoire de la fée Mélusine, mi-femme, mi-serpent. C’est ce sur quoi Laure Gauthier vient travailler pendant sa résidence à Arromanches.

Elle a choisi de “relier poétiquement” ces deux fables où le serpent est l’incarnation d’une femme aux pouvoirs magiques qui prend forme humaine mais retrouve à intervalles réguliers sa forme animale.

Pour “melusine reloaded“, Laure Gauthier travaillera pour la première fois sur une forme fermée, la sextine, et sa confrontation avec une parole prosaïque. Ce projet ouvre par ailleurs un champ de nouveaux questionnements : peut-on réécrire un conte aujourd’hui ? En quoi re-conter signifie aussi dé-myther la langue ? Pourquoi en posant autrement des questions au conte, la poésie pose-t-elle aussi nécessairement d’autres questions ?

Laure Gauthier

Laure Gauthier

RÉSIDENCES RENCONTRES ATELIERS