Marcelline Delbecq
© Thibaut Voisin

Marcelline
Delbecq

Née à Évreux en 1977, Marcelline Delbecq est à la fois photographe, écrivaine et critique d’art.

Après avoir étudié la photographie à Chicago puis à New York, elle a obtenu un DNSEP à l’École des Beaux-Arts de Caen puis un DESS Arts de l’exposition à l’Université Paris X-Nanterre.

Son travail s’est peu à peu éloigné de la pratique de l’image pour se concentrer sur la potentialité cinématographique, ou photographique, de l’écriture. Son utilisation du récit, de la voix, a élaboré un univers narratif mis en mots et en sons pour convoquer un ensemble d’images mentales oscillant entre description et fiction, passé et présent. Dans ses installations sonores, publications et lectures en public, les mots mettent en jeux la question du regard en devenant à leur propre tour des images.
 

Expositions

  • Silence trompeur, Fondation d’entreprise Ricard, Paris, janvier-mars 2015
  • Camera obscura, galerie Xippas, Paris, décembre 2009-février 2010
  • Shadows, Chert Gallery, Berlin, octobre-novembre 2009
  • Dans la nuit/In the dark, galerie Frank Elbaz, juin 2006

 
Publications (sélection)

  • Avec Sharka Hyland, Ce que lire donne à voir / What Reading Makes You See, Roven éditions, collection Conversations, 2018
  • avec Pascale Cassagnau, Beyond sound, Christophe Daviet-Thery édition, 2018
  • avec Ellie Ga, Dialogue, Shelter Press, 2017
  • Camera, Editions Manucius, 2015
  • Silence trompeur, Manuella éditions, 2015
  • West I-VIII. Livret 1, Blou, Le Gac Press, coll. « Écrits. Faux raccord »,  2013
  • Pareidolie, Paris, Mix, coll. « Fiction à l’œuvre »,  2011
  • Un battement de cils, Metz, Centre Pompidou-Metz, 2009.

Route Panoramique

23.09.2017

West