Maylis de Kerangal
© Madeleine Decaux

Maylis
de Kerangal

Née en 1967, Maylis de Kerangal a été éditrice pour les Éditions du Baron perché et a longtemps travaillé avec Pierre Marchand aux Guides Gallimard puis à la jeunesse.

Elle est l’auteure, aux Éditions Verticales, de six romans — Je marche sous un ciel de traîne (2000), La vie voyageuse (2003), Corniche Kennedy (2008), Naissance d’un pont (2010, prix Médicis 2010 ; prix Franz Hessel ; Folio 2012), Réparer les vivants (2014 ; Folio mai 2015), Un monde à portée de main (2018) — ainsi que d’un recueil de nouvelles, Ni fleurs ni couronnes («Minimales», 2006), d’une novella, Tangente vers l’est («Minimales», 2012; prix Landerneau 2012) et du récit À ce stade de la nuit («Minimales», 2015).

Elle a publié, chez d’autres éditeurs, une fiction en hommage à Kate Bush et Blondie, Dans les rapides (Naïve, 2007; Folio 2014), un récit documentaire, Un chemin de tables (Seuil, 2015), un reportage littéraire sur une mine en Laponie suédoise, Kiruna (La Contre-allée 2019). Elle est également l’auteure d’ouvrages pour la jeunesse et de livres réalisés en collaboration avec différents artistes.

Elle est membre du collectif Inculte.

Réparer les vivants a été traduit dans plus de trente pays. Il a aussi fait l’objet d’une adaptation cinématographique, tout comme Corniche Kennedy, ainsi que d’une adaptation théâtrale.

Route Panoramique

14.09.2019

Entretien