Résidence

Agnès Villette

01.10.2020 - 31.10.2020

Lors de sa résidence, Agnès Villette travaille à son projet, L’Etranger de l’Espèce. Il s’agit d’une série photographique portant sur 11 insectes invasifs, récemment arrivés en Europe, qui pointent les problématiques des changements climatiques, du commerce international et des mouvements de populations. La série photographique en macro est secondée d’une série de lithographies, de longues interviews avec les 11 entomologistes qui sont les spécialistes en France de l’insecte retenu, croisées avec les interviews de théoriciens et philosophes des Etudes Animales.

La série photographique étant achevée, elle travaille sur les entretiens et la mise en page de l’essai photographique.

L’Etranger de l’Espèce a été présenté lors de 3 conférences universitaires internationales, l’une en Août 2017, (Un)Common Worlds à l’Université de Turku, en Finlande, à L’Université de Madrid, lors de la conférence Territories that matter, en Novembre 2018, et en Avril 2019, à la conférence Animals, Theory, Practices, Representation de l’Université de Leiden aux Pays Bas. Un extrait des interviews intitulé « Entomologists, Insects and the World We Share » a été publié dans la revue DUST, au printemps 2018.

Agnès Villette continue aussi l’écriture d’un roman de non-fiction, intitulé Landemer, qui est basé sur un fait divers normand non résolu, qui s’est déroulé en 1969, à Cherbourg, où un adolescent de 17 ans a été retrouvé mort dans les falaises de Landemer, tué d’une balle à bout portant. Depuis un an et demi, Agnès Villette mène des entretiens avec les protagonistes encore en vie : journalistes de la presse locale, enseignants au Lycée de Cherbourg, enquêteurs… et elle photographie les lieux de l’affaire, en parallèle avec un travail d’archives.

Une nouvelle de l’histoire, écrite en Anglais, vient d’être achevée.

Agnès Villette

Agnès Villette

RÉSIDENCES RENCONTRES ATELIERS