Rencontre

Patrick Varetz

Bas monde

samedi 07.12.2013 à 17h00

Villa La Brugère

« Je n’appartiens pas à ce monde et j’ignore qui m’y a jeté et pourquoi.

Nous sommes à la fin des années 50. La société de consommation promet le bonheur à tous. Dans un foyer sans amour, marqué par la misère et la violence, un enfant va naître brutalement.

C’est sa voix qui raconte, nous décrit ce qu’il ressent avant même la naissance, puis ce qu’il observe depuis la boîte à chaussures qui lui sert de berceau. Huis clos terrifiant. Mais l’enfant survit grâce à une féroce envie d’exister, une attention constante à ce qui l’entoure – les bruits, les odeurs -, il s’étonne de ne pas haïr et trouve sa raison d’être dans la parole.

Bas monde, dit Patrick Varetz, témoigne du chaos des origines et de l’apparition du Verbe.”

« Dans cet univers de mouvements et d’odeurs (sueur acide, bière, urine et sulfure d’hydrogène que les parfums bon marché des filles du bar ne recouvrent qu’imparfaitement), dans les effluves hypnotiques du tabac, le monde extérieur perd peu à peu de sa réalité, se dissout dans un brouillard épais : s’éloigne à jamais ? Il faut dire alors la force de l’écriture, sa capacité à exclure le dehors pour ne laisser palpiter que le lien de chair qui, malgré tout et jusque dans l’horreur, rattache l’enfant à ses parents. »
(Valérie Nigdélian-Fabre, Le Matricule des Anges, juin 2012)

Patrick Varetz

Patrick Varetz

RÉSIDENCES RENCONTRES ATELIERS