Résidence

Compagnie Du Zieu

17.01.2011 - 23.01.2011

La Compagnie du Zieu mène un ambitieux projet d’écriture, de recherche et de création, C’est bien, C’est mal,  pour lequel elle a reçu le soutien de plusieurs institutions culturelles ainsi que d’établissements éducatifs.

Durant les deux années qui précèdent la création, la compagnie travaillera sous forme d’études au Théâtre de l’Odéon à Paris et d’ateliers au sein de différents lycées ou centres d’insertion. Cette première forme de recherche permettra d’aborder le jeu, les textes, le rapport au public…

Les artistes plasticiens qui participent à ce projet (Camille Lorin, vidéaste-photographe, Jean-François Garraud, plasticien-scénographe, Sarah Leterrier, plasticienne-costumière, Sabrina Noiraux, plasticienne-costumière) ont souhaité avoir un temps et un lieu de travail qui leur permette de développer et de construire l’univers plastique de ce nouveau projet. Ils ont nommé cela « études plastiques ».

Il s’agit pour eux d’une première approche et en même temps d’un travail qui se veut, au départ, indépendant des recherches de la compagnie. Ils souhaitent utiliser ce temps de création pour mettre en commun leurs pratiques de plasticiens au service d’une œuvre collective, en s’appuyant sur la thématique du projet, mais en ouvrant d’autres perspectives qui pourront être présentées indépendamment du travail de la compagnie.

À Arromanches, ils ont investi aussi bien la plage que la grande salle de la Villa La Brugère, testant matériaux et éclairages pour leur décor.

Nathalie Garraud et Olivier Saccomano, auteurs et metteurs en scène, ont été accueillis ensuite, du 16 au 24 décembre 2011, pour un travail d’écriture.

Le cycle C’est bien c’est mal  s’est terminé en 2013 par la création de la pièce Notre jeunesse.

Olivier Saccomano reviendra en mars 2015 finir d’écrire Soudain la nuit avant sa création au Festival d’Avignon quelques mois plus tard.

Compagnie Du Zieu

Compagnie du Zieu

RÉSIDENCES RENCONTRES ATELIERS